Articles plus anciens

Liste des extensions installées, testées et utilisées :


  • WordPress.com Stats : Plugin de statistiques, tout comme le plugin askimet il faut une clé API wordpress.com
  • WordPress Admin Bar : Affiche une barre donnant accès aux fonctions d’administration sur les pages du blog (pour l’utilisateur loggué et ayant les droits evidemment).
  • SyntaxHighlighter Evolved : Permet de mettre en forme des portions de code (utilisé dans mon cas pour les scripts bash) – supprimé provoquait des problèmes lors de la rédaction de billets avec des grosses portions de code avec l’obligation de retaper- reformatter le billet
  • WP-Syntax : idem que le précédent mais beaucoup simple et plus stable (et moins jolie à mon gout)
  • Dean’s FCKEditor For WordPress : Editeur de texte, possède beaucoup plus d’options que l’éditeur par défaut. Permet à priori de résoudre le problème du double saut de ligne (pas testé mais lu ici). Un point négatif : les barres d’outils très moches mais qu’importe – supprimé pour des problèmes de compatibilité avec WP-synthax : interpretait mon code source et remplaçait les caractères du type >, <, etc. par les caratère échapés – Edit du 19/05/2009 : l’extension n’était pas en cause, mais il s’agit d’un comportemetn de wordpress avec le texte dnas les balise <PRE>
  • TinyMCE Advanced : Editeur de texte, possède beaucoup plus d’options que l’éditeur par défaut. Permet de résoudre le problème du double saut de ligne.
  • All in One SEO Pack : Permet d’améliorer son référencement, qui même si ce n’est pas ma priorité est quand même important.
  • Feed Locations : permet de rediriger aisement les flux RSS vers feedburner
  • Google XML Sitemaps : génère un fichier sitemap.xml pour aider les robot d’indexation
  • WP-Syntax Button : ajoute un bouton à l’éditeur WYSIWYG pour formatter du code source avec WP-syntax


Edit 19/05/2009 : mise à jour des extensions utilisées

Le nerf de la guerre sur Internet, c’est la visibilité de son site.

Bien que n’ayant aucune velléité à ce sujet, c’est toujours mieux si mon site peut être indexé par google (et consorts), visible pour une requête donnée et eventuellement utile à quelqu’un (c’est quand même le but)

Le referencement sur les moteur de recherche est un sujet complexe, voir même un vrai métier (SEO).

Simplement on peut donner un coup de main au moteur de recherche afin qu’ils sachent ce qu’il y a sur un site.

Pour cela on doit générer un sitemap, et comme tout (ou beaucoup de chose) cela peut être automatisé via une extension Google (XML) Sitemaps Generator for WordPress

Télécharger l’extension, l’installer dans wordpress (Extensions > Nouvelle Extension, Parcourir, installer maintenant, activer l’extension).

Un nouvelle page de réglage est alors disponible (Réglages > XML-sitemap), je n’ai pour l’instant pas modifié grand chose à par mon ID Yahoo! (à demander sur le site https://developer.yahoo.com/ avec un email yahoo)

 

Vous pouvez ensuite aller sur les différents moteur de recherche pour vous inscrire et gérer les statistique d’accès :

 Dans les 2 cas le mécanisme est le même, il faut vous identifier (compte mail gmail et hotmail), saisir l’URL de votre site et l’autentifier via l’upload à la racine du site d’un fichier spécifique (HTML pour google et XML pour MSN live)

L’utilisation de feedburner (outils google), permet d’avoir des statistiques sur l’usage des flux RSS.

Sincèrement j’ai implémenté feedburner par mimétisme, tous les grands blogs l’utilisent, alors pourquoi pas moi….

Pré-requis  :

  • Avoir un compte google (gmail).
  • Connaitre les URL du flux RSS de son Blog

Pour connaitre l’adresse des flux RSS :

  • Se rendre sur son blog (http://yyyy.free.fr) avec firefox, cliquer sur l’icône RSS (Orange) dans la barre d’adresse, sélectionner alternativement les différentes entrées du menu contextuel (2 dans mon cas), une nouvelle page se charge, l’adresse du flux RSS ou Atom est alors dans la barre d’adresse.

OU

  • Selon le thème appliquer copier l’URL du lien RSS. Dans le cas du thème par défaut ces liens sont en bas de page.

Les adresses des flux doivent être du type :

A noter le index.php qui est la ruse mise en place pour gérer le format des URLs chez free (http://smoky33.free.fr/index.php/mod_rewrite-et-freefr/)

Plus d’info sur les URLs RSS dans WordPress : http://codex.wordpress.org/WordPress_Feeds

 

Revenons à Feedburner, il faut se rendre sur le site feedburner et se loguer avec son compte gmail (d’où le pré-requis).

Sur la page d’accueil saisir l’adressus du flux à gérer dans feedburner,  ne pas côcher « I’me a podcaster » et cliquer sur Next

Feedburner affiche le nom du blog et l’URL feedburner correspondante (qu’il est possible de personnaliser), la noter et recommencer avec tous les  flux à transférer vers feedburner.

 

Il faut ensuite dans WordPress indiquer les nouvelles URLs des flux à utiliser.

Selon les sources de renseignements trouvées sur le web il parfois indiqué des manipulations compliquées (édition du source) mais cela peut être automatisé via le plugin feed locations :

http://blog.slaven.net.au/wordpress-plugins/wordpress-feed-locations-plugin/

Télécharger ce plugin (fichier zip), aller dans la console d’administration de WordPress, puis cliquer sur Extensions > Nouvelle extension, sélectionner le zip téléchargé sur votre disque dur (bouton Parcourir) et cliquer sur installer maintenant.

Au terme de cette installation (très rapide),  cliquer sur le lien « activer l’extension ».

Une nouvelle page a été créé dans l’administration : Outils > Feed Locations

On peut alors très simplement mettre à jour les URLs des différents flux avec ceux de feedburner.

 

Dans mon cas je n’ai pour l’instant transféré vers feedburner que les flux RSS, Atom et commentaires (pas RDF, etc), or feed location impose de renseigner tous les flux j’ai donc copié dans les flux non gérés dans feedburner l’adresse du flux RSS principal.

Pour commencer ce blog carnet de note, je vais faire un article sur la genèse de ce blog, c’est à dire son installation.

Création d’un nouveau domaine free

Je possède un compte/mail free (accès libre) depuis plus de 6 ans, associé à ce compte un espace pages persos sur lequel j’ai un site web non maintenu.

Pour ce blog je n’ai pas voulu utiliser cet espace perso mais j’en ai créé un nouveau.

  • Se connecter à l’interface d’administration du compte principal de free (menu « votre compte »)
  • Sélectionner « Créez vos comptes emails supplémentaires », renseigner le login/mot de passe du nouvel email à créer. Pour la suite on désignera ce nouveau compte par yyyy ce qui correspondra au site : yyyy.free.fr
  • Attendre que l’email soit créé (2 jours annoncé par free ?)
  • Quand l’email est créé, retourner dans l’interface d’administration du compte principal et sélectionner « Rattacher vos autres comptes emails ».
  • Renseigner le login/mot de passe du compte email nouvellement créé (yyyy), cela permet de centraliser tous les comptes mails secondaires sous le compte principal (rigoureusement inutile donc rigoureusement indispensable)
  • Se délogguer, puis se re-connecter mais cette fois avec le login mot de passe du nouveau compte (yyyy).
  • Sélectionner « Activer votre compte pour les pages personnelles », puis ensuite « Activer votre base de données MySQL »
  • Attendre de nouveau x jours que free applique les changements, et voila le nouveau site http://yyyy.free.fr est disponible

Installation de wordpress

  • Télécharger WordPress
  • Décompresser le zip
  • Ouvrir votre client FTP préféré (FileZilla)
  • Vous connecter sur votre site free :
    • adresse : ftpperso.free.fr
    • port : 21
    • login : nom du compte free (yyyy)
    • mot de passe : le mot de passe associé
  • Uploader tout le contenu de l’archive
  • Ouvrir votre navigateur (Firefox) et aller sur l’adresse de votre site (http://yyyy.free.fr).
  • Une page WordPress (avec des fatal error chez free)s’affiche indiquant que la configuration n’a pas pas été effectué.
  • Cliquer sur le bouton pour générer le fichier de configuration, répondre aux questions :
    • nom de la base : nom du compte free (yyyy)
    • utilisateur MySQL : nom du compte free (yyyy)
    • mot de passe MySQL : mot de passe du compte free
  • serveur MySQL : laisser localhost comme proposé

Une page apparait indiquant le login de l’administrateur (admin) et son mot de passe (tordu), les noter et les sauvegarder dans un endroit sûr (Keepass)

Paramétrage de base de wordpress

Sur la page précédente cliquer sur « Se connecter », ou saisir l’URL http://yyyy.free.fr/wordpress/wp-login.php.

Saisir le login (admin), mot de passe WordPress, le tableau de bord apparait, ci-dessous les paramétrages effectués :

  • Articles > Modifier : Supprimer ou modifier l’article créé par défaut
  • Articles > Catégories : Créer les catégories d’article (on verra plus tard comment gérer un flux RSSs par catégorie, utile dans un blog fourre-tout comme cela risque d’être la cas ici)
  • Apparence > Thème : changer éventuellement le thème (pas fait pour l’instant on verra plus tard)
  • Apparence > Widgets : Ajouter Catégories et Archives
  • Apparence > Image et couleur de l’en-tête : changement de la couleur de départ et de fin pour avoir un dégradé noir au lieu du bleu
  • Extensions > Installées : sélectionner Askimet et sélectionner Activer puis Appliquer.
    • Aller sur la page afin d’avoir une clé.
    • Il nous est demandé de créer un compte sur wordpress.com, la clé est alors envoyé dans le mail de bienvenue puis sur la page de profile ensuite.
  • Extensions > Configuration Akismet : vous devez avoir le message « Cette clef est valide. », cocher « Effacer automatiquement les commentaires indésirables des articles datant de plus d’un mois. »
  • Utilisateur > Votre Profil : Changer le champs « Pseudonyme », enregistrer et sélectionner le nouveau nom dans « Nom à afficher publiquement »
  • Utilisateur > Votre Profil : Changer le mot de passe. Je n’étais pas pour au début me disant que le mot de passe généré était sécurisé, mais à l’usage il est impossible à retenir. Je l’ai donc remplacé par un mot de passe sécurisé aussi mais de mon cru.
  • Réglages > Générales : Changer le « Nom du blog » (affecté je ne sais plus trop où lors de l’installation) et le « Slogan »
  • Réglages > Permaliens : sélectionner « Structure personnalisée » et saisir :

Et voila après ces paramétrages je me suis mis à écrire cet article qui sera mis à jour au fur et à mesure des mes modifications. (En fin de compte je vais écrire un article par paramétrage)

Source/inspiration :
10 choses à faire après l’installation de wordpress chez 2803

Bienvenue chez Void And Any